Communautaire

Lionel Carmant en 7 points

1-Qui est Lionel Carmant? son parcours en quelques mots:

Je suis Québécois d’origine haïtienne, arrivé au Québec à l’âge de 4 ans avec mes parents, tous deux professeurs. À la suite de ma formation en méde- cine à l’université de Sherbrooke, j’ai terminé ma résidence en neurologie pédiatrique à l’université McGill et j’ai fait un stage postdoctoral au Boston Children’s Hospital en épilepsie pédiatrique de l’université Harvard.Ceci m’a permis de devenir neuropédiatre, philanthrope et maintenant, po- liticien. J’ai eu la chance de m’épanouir pleinement au Québec, tout en de- meurant très proche de mes racines haïtiennes. J’essaie d’ailleurs de retour- ner de temps en temps en Haïti, car j’y ai fondé une clinique pour venir en aide aux gens souffrant d’épilepsie, cependant, avec l’instabilité politique, c’est très difficile, notamment en raison de la sécurité. C’est ma façon à moi de redonner à mon pays d’origine.

2-  De la médecine à la politique comment s’est fait le virage? Je n’avais jamais réellement songé à la politique. en 2011, après beaucoup d’efforts et de discussions, François Legault m’a invité à joindre les membres fondateurs de la Coalition pour l’Avenir du Qué- bec. C’est un homme persuasif et très convaincu. On se rejoignait à

bien des égards notamment sur l’importance qu’il accordait à l’édu- cation de nos jeunes. C’est principalement la raison pour laquelle j’ai accepté de me joindre à son équipe. Au cours des dernières an- nées, l’absence d’amélioration dans les réseaux de l’éducation et de la santé m’ont motivé à faire le saut en politique.

Aujourd’hui, je suis fier de voir que notre gouvernement s’est enga- gé en santé, en éducation et en services sociaux à agir tôt pour le bien-être de nos tout-petits

3- De la médecine à la politique comment s’est fait le virage?

Oui, c’est vrai. Je dis souvent que, lors- que j’étais médecin, je soignais plus de 2000 enfants. Aujourd’hui, comme ministre délégué à la Santé et aux Ser- vices sociaux, je peux aider plus d’un million et demi de jeunes. Je me suis engagé en politique pour nos enfants, afin que tous aient une chance égale pour développer son plein potentiel

4- On peut dire que vous avez conquis le coeur de Longueuil en 2018 et depuis votre impact est remarquable sur le territoire, quels sont les actions majeures qu’on peut attendre de votre bureau pour 2020?

 vous savez, j’ai vraiment à cœur les gens de ma circonscription. Je travaille pour eux et avec eux, donc avec mon équipe du comté de Taillon, nous travaillons sur de nombreux projets, dont :

  • Avoir une maison des aînés et un pavillon alternatif pour la ville de Longueuil
  • Avoir accès à des solutions de transport collectif afin de réduire les impacts lors des travaux de réfection du Pont-tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine
  • Aider à la réalisation du projet de Centre de pédiatrie sociale de Longueuil avec Claudia Beaudin. La première pelletée de terre est prévue cette année!
  • Faire une tournée des écoles du comté de
  • Aider et favoriser l’émergence de projets de logements sociaux et d’écoles pour Longueuil.

Je tiens à souligner que ce travail se fait en collaboration avec mes collègues députés de la région, les élus municipaux ainsi que toutes les parties prenantes. Nous sommes en action.ment en raison de la sécurité. C’est ma façon à moi de redonner à mon pays d’origine.

5- Vous voici en haut de la liste des personnalités im- portantes de la communauté noire au Québec et votre con- tribution date même déjà du temps où vous étiez neuro- logue à plein temps au Centre hospitalier universitaire Sainte Justine, et cette contribution a augmenté depuis que vous êtes ministre. Quel message avez-vous à l’occasion de la cé- lébration du Mois de l’histoire des Noirs

Je crois vraiment en l’importance d’avoir des modèles, des personnes inspirantes, de nationalités et de communautés différentes. Lorsque je suis assis au Salon bleu à l’Assemblée nationale, je suis très heureux de voir mes collègues députés Nadine Girault, Christopher Skeete, Dominique Anglade et Frantz Benjamin qui représentent une belle évolution dans la représentation de la communauté noire au Québec.J’espère que cela motivera la prochaine génération à s’impli- quer en tant que citoyen actif dans leur milieu

6-Les orientations du gouvernement ou de l’as- semblee nationale peuvent parfois heurter les sensi- bilités de personnes issues des milieux de la diversité, comme c’était le cas avec les récents projets de loi sur la laicité et l’immigration, et à Longueuil 1 person- ne sur 6 est immigrante (statistiques canada 2016), votre position de Ministre du Québec et Député de Longueuil exige-t-elle de vous plus d’implication sur ces sujets?

Concernant la laïcité, la Loi 21 s’applique à tous de la même façon. elle permet de définir de quelles façons s’organisent les relations entre l’État et la religion au Québec. Quant à l’immigration, c’est un dossier priori- taire du gouvernement du Québec et nous avons com- me principal objectif une intégration réussie des personnes immigrantes sur le marché de l’emploi ainsi qu’à la société québécoise

7- On n’oublie pas que c’est la Saint Valentin le 14 février: comment allez-vous fêter?

J’aurai le plaisir de célébrer la Saint-valentin avec mon épouse dans un excellent restau-rant italien, mais je n’en dévoilerai pas le lieu !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer