Culture

Le réseau des CPE de la Montérégie reconnaît le rôle fondamental des arts, de la culture et de la créativité

Dans le cadre de l’événement L’éveil culturel des tout-petits, AGIR AU COLLECTIF PRÉSENT du 13 décembre dernier, les centres de services éducatifs à la petite enfance (CPE) de la Montérégie ont été invités à signer la « Charte d’engagement pour une reconnaissance du rôle fondamental des arts, de la culture et de la créativité dans le développement personnel et social des jeunes », proposée il y a quelque temps déjà par le Réseau de conseils régionaux de la culture du Québec. Symboliquement, c’est madame France Bertrand, directrice générale du CPE Les Copains d’Abord et présidente du RCPEM, qui a signé en temps réel la Charte, en son nom personnel et au nom du service de garde.

Cette Charte d’engagement fait écho à la mission et objectifs des CPE, précisant de façon explicite les principes relatifs à l’importance de l’éveil culturel des jeunes. On y affirme que les arts et la culture :

  • Favorisent l’acceptation de soi et le mieux-être personnel ;
  • Permettent de développer l’esprit critique favorisent l’inclusion, la cohésion sociale et l’ouverture à la diversité culturelle ;
  • Encouragent la persévérance scolaire ;
  • Permettent de concevoir des solutions créatives et durables ;
  • Permettent le développement d’une attitude compréhensive et respectueuse ;
  • Ouvrent les portes de l’imaginaire et provoquent l’émerveillement.

Pour le RCPEM, il est clair que le réseau de la petite enfance doit s’engager en ce sens ; cet engagement s’inscrit d’ailleurs dans une démarche qu’il poursuivra au fil des prochaines années en collaboration avec ses partenaires culturels dont le Conseil montérégien de la culture et des communications (CMCC). « Il y a urgence d’agir, de réfléchir à notre système éducatif, à nos choix et à nos valeurs en tant que société pour que tous les Québécois et Québécoises soient des citoyens culturellement éveillés et éduqués », a commenté monsieur Franck Michel, son directeur général.

« Forts de nos fragiles acquis, nous devons plus que jamais poursuivre notre engagement et notre mobilisation collective. L’engagement des acteurs du milieu de la petite enfance, par la signature de la Charte, leur soutien et leurs actions quotidiennes, est déterminant pour le développement de la citoyenneté culturelle des jeunes et au projet maintenant incontournable d’intégrer la culture aux saines habitudes de vie dans une approche intersectorielle. »

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer