CommunautairePierre Turbis

Lorraine Guay Boivin, 20 ans au service de ses concitoyens

Texte et photo : Pierre Turbis

Après 20 ans au service de la population hubertaine à titre de conseillère municipale, Lorraine Guay Boivin annonçait récemment qu’elle ne sera pas de la course aux élections municipales de novembre 2017.

Rencontrée par Point Sud, elle nous a raconté à quel point elle aime son monde. « Je n’ai toujours eu qu’un seul objectif, soit de contribuer à la qualité de vie chez nous. Je suis tellement fière de mon quartier et j’y apprécie le sentiment d’appartenance qui s’est développé au fil des années. C’est la population qui me donne mon énergie, c’est pour elle que je m’implique. »

Au moment où elle annonce la fin d’une belle carrière en politique municipale, elle regarde avec fierté ce qu’est devenue Saint-Hubert et ses gens. « Je tiens à saluer particulièrement tous les organismes communautaires qui œuvrent sur notre territoire. Ces gens de cœur font énormément de bien ici. »

Au cours de la conversation, madame Guay Boivin évoque les liens étroits qu’elle a développés avec nombre de bénévoles, et surtout, avec le premier complice de ses activités, son mari, qui partage ses convictions et ses valeurs. « Il a toujours été là pour moi. Nous avons passé de très beaux moments ensemble pendant ma carrière. Je pense aussi à mes enfants et petits-enfants, qui avaient une maman et une grand-maman très occupée, mais qui ont toujours su à quel point je les aime.»

Contrairement à bien des politiciens, Lorraine Guay Boivin adore faire du porte-à-porte dans son quartier. « J’adore ce contact privilégié avec les gens. C’est probablement le meilleur moyen de connaître leurs besoins et de pouvoir travailler pour eux. »

À une époque où le cynisme semble de mise par rapport à la politique, Lorraine Guay Boivin maintient qu’il s’agit du plus beau métier du monde. « C’est l’université de la vie, là où l’on apprend en côtoyant nos semblables. Il est très stimulant de travailler au sein de l’équipe d’une femme d’action et de cœur comme notre mairesse Caroline St-Hilaire. Si vous avez de la patience, de la détermination, de l’écoute et de la compassion, n’hésitez pas une seconde. Nulle part ailleurs pourrez-vous trouvez un métier qui vous permet de concrétiser ce que vous avez de meilleur en vous. » Et c’est précisément ce qu’a fait Lorraine Guay Boivin pendant toutes ces années. Il nous reste encore un an à bénéficier de son travail passionné. Merci pour tout!

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer