CommunautairePierre Turbis

La solidarité plus forte que le mauvais temps

Texte et photo : Pierre Turbis

Malgré la bruine, plusieurs personnes ont participé à la 21e édition de la Nuit des sans abri, qui se tenait le 21 octobre dernier au Parc St. Mark, dans le Vieux-Longueuil. Encore cette année, on a sensibilisé la population à la vie des sans-abri.

Parmi les participants, la conseillère municipale Joseé Latendresse a confié à Point Sud qu’il était important pour elle d’être là. « C’est un exercice de solidarité essentiel. Il faut prendre conscience que dans notre confort, nous pouvons agir en faveur des plus démunis. »

Plusieurs organismes communautaires avaient installé des kiosques sur le site, où ils rencontraient les gens pour leur expliquer comment il est possible d’aider les plus pauvres. À travers différentes activités, ils ont fait prendre conscience de l’ampleur du phénomène de l’itinérance dans notre milieu.

Le député fédéral de Longueuil, Pierre Nantel était fier de voir qu’autant de monde avait bravé les éléments en cette soirée automnale très maussade. « C’est trop facile d’ignorer la pauvreté chez-nous. Il faut affirmer publiquement notre volonté de voir les choses s’améliorer. Merci à tous les braves qui se sont joints à nous. »

Le porte-parole du comité organisateur, Marco Carpinteyro, se réjouissait de constater que la Nuit des sans abri est maintenant devenue une véritable tradition à Longueuil. « Nous sommes un peu moins nombreux que par les années passées mais je suis agréablement surpris qu’autant de monde se soit déplacé compte tenu du mauvais temps. C’est une belle illustration que notre cause continue d’avancer. Merci à nos partenaires et à l’an prochain. »

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer