CulturePierre Turbis

Le SAM rend hommage à l’œuvre du grand parolier Pierre Delanoë

Texte et photo : Pierre Turbis

Le 1er septembre, le Sommet des arts et de la musique de Longueuil (SAM) a offert une soirée magique en accueillant Gregory Charles et son complice Marc Hervieux, accompagnés d’une douzaine de musiciens, dans un irrésistible hommage au grand parolier Pierre Delanoë.

Avec un plaisir plus qu’évident, les deux artistes ont partagé des chansons qui ont principalement marqué les années 1960 et 1970. En début de soirée, la mairesse St-Hilaire avait dit souhaiter un SAM lumineux. Et bien, ce fut extrêmement lumineux! Dans un bonheur partagé, le public a chanté joyeusement ces célèbres mélodies avec les artistes.

Des chansons qui ont marqué leur époque

Pierre Delanoë a notamment écrit des chansons popularisées par Gilbert Bécaud, Joe Dassin, Michel Fugain, Gérard Lenorman et Michel Sardou. Depuis Fais comme l’oiseau, La maladie d’amour, Le petit pain au chocolat, Bravo M. le monde, Les champs Élysées, Et maintenant et Les vieux mariés jusqu’à Un beau roman et Ça va pas changer le monde, nos deux compères se relançaient pour le plus grand plaisir d’un auditoire conquis.

Rencontré par Point Sud au terme de ce magnifique tour de chant, Gregory Charles a souligné le caractère classique de ces chansons. « Ce qui est beau passe l’épreuve du temps. Visiblement, ces chansons ont passé l’épreuve du temps. D’ailleurs, dans mes rêves les plus fous, le SAM a toujours eu un rôle encyclopédique. On y rappelle la bande sonore de nos vies. Il était touchant d’entendre les gens chanter en chœur. C’est qu’ils connaissaient les paroles… Et c’est toujours tellement agréable de partager la scène avec mon ami Marc Hervieux. Avec lui, je peux exprimer ma folie, nous avons en commun d’adorer le public et la musique… »

Notons enfin la participation spéciale d’une invitée spéciale, la talentueuse violoniste Marjorie Bourque, qui s’était démarquée dans le cadre de l’émission Virtuose animée par Gregory Charles.

On ne pouvait vraiment espérer mieux pour lancer la deuxième édition du SAM…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer