Culture

La poésie à l’honneur au conseil municipal de Longueuil

Texte  Pierre Turbis – Photo et vidéo : Chantal Parenteau.

Relevant le défi lancé par son homologue Naheed Nenshi, maire de Calgary, la mairesse de Longueuil Caroline St-Hilaire a invité l’auteure longueuilloise Kim Thùy à faire la lecture de textes poétiques en prélude à la séance du conseil de ville du 20 avril.

Cette présentation s’inscrivait dans le cadre du Défi de la poésie, un programme de La ligue des poètes canadiens instauré en collaboration avec la Ville de Calgary et la Writers’ Guild of Alberta.

Kim-Thuy_2

«Lorsque j’ai été approchée pour relever le Défi de la poésie, j’ai tout de suite pensé à madame Thùy. En plus d’être une ambassadrice pour notre ville, elle est une auteure prolifique et admirée de tous. Son histoire nous a touchés : quitter le Vietnam avec les boat people à seulement 10 ans marque une vie. Son vécu hors du commun a teinté l’écriture de ses livres, qui nous font sourire, pleurer, voyager. Nous sommes très fiers que cette grande amoureuse des mots ait fait de Longueuil son port d’attache. Nous serons honorés de la recevoir au conseil de ville, afin qu’elle partage avec nous sa passion de la lecture et de l’écriture», a déclaré la mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire.

Après avoir été couturière, interprète, avocate, propriétaire de restaurant et chroniqueuse culinaire, Kim Thùy se consacre désormais à l’écriture. Son premier livre, Ru, paru en 2009, devient rapidement best-seller au Québec et en France et voit ses droits vendus dans plus de 25 pays. Récipiendaire de sept prix littéraires prestigieux, dont le Prix des cinq continents de la francophonie 2010, madame Thùy vient de lancer son quatrième livre, vi.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer