Communautaire

Les groupes populaires en alphabétisation interpellent le ministre de l’Éducation

Texte : Pierre Turbis – Photo : L’Écrit Tôt

Le ministre québécois de l’Éducation est à nouveau interpellé par un groupe d’employés de l’État insatisfait des coupes subies de la part du gouvernement Couillard. Dans une lettre adressée au ministre, le président du Regroupement des groupes populaires en alphabétisation du Québec (RGPAQ) invite ce dernier à clarifier ses intentions quant à l’avenir de ces groupes.

Selon Joanne Côté, directrice générale de l’organisme l’Écrit Tôt de Saint-Hubert, il est déplorable de constater que le ministre ne respecte pas l’engagement de l’Assemblée Nationale à l’endroit de ces groupes essentiels pour l’avenir du Québec. « En septembre 2015, l’ensemble des députés s’étaient prononcés unanimement à lutter contre l’analphabétisme en appuyant les groupes populaires. Qu’en est-il au juste de cette promesse ? Comment comprendre les coupures qui nous sont imposées à la lumière de cet engagement ? »

Dans la lettre expédiée au ministre, on dénonce l’inertie gouvernementale en matière de lutte contre l’analphabétisme. Plus encore, selon Mme Côté, tolérer l’analphabétisme, c’est tolérer la pauvreté. « Comme personne ne se vantera jamais de ne pas savoir lire ou écrire, il est très difficile d’avoir un portrait juste de la situation. Pourtant, il est essentiel de savoir lire pour vivre en société. Chaque jour, nous sommes témoins de petits miracles réalisés par des jeunes et des adultes qui apprennent à lire et à écrire dans des conditions des plus difficiles. Nous souhaitons simplement avoir les outils pour faire notre travail. Nous sommes nombreux à souhaiter que l’éducation devienne une véritable priorité au Québec. »

Par cette action, les membres du RGPAQ souhaitent sensibiliser le ministre, tout comme l’ensemble de la population, à la nécessité d’investir dans l’avenir du Québec à travers une formation en écriture et en lecture.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer