Éducation

Sans enthousiasme, le Syndicat de Champlain recommande à ses membres l’acceptation des dernières offres de Québec

Quelques jours avant Noël, Québec en arrivait à une entente de principe avec les employés du Front commun syndical. Le moins que l’on puisse dire est que ce règlement est loin de susciter l’enthousiasme auprès du président du Syndicat de Champlain (CSQ), Éric Gingras.

Le 23 décembre, ce dernier confiait à Point Sud qu’il éprouve un sentiment mitigé face à cette nouvelle proposition patronale. «On peut considérer le verre comme étant à moitié plein mais il est tout autant à moitié vide. Les besoins étaient et demeurent énormes mais il était illusoire de penser que l’on pourrait tout régler dans une seule convention collective.»

Selon le leader syndical, le chemin parcouru depuis le début des négociations demeure impressionnant. «Nous avons l’impression que l’éducation se retrouve enfin parmi les priorités de ce gouvernement. Nous demeurons toutefois convaincus que si le discours de dénigrement du gouvernement avait trouvé un écho auprès de la population, nous aurions obtenu beaucoup moins. L’appui populaire demeure d’ailleurs pour moi l’élément le plus positif à tirer de cette interminable période de conflit.»

Oui, le Syndicat recommandera l’acceptation des offres, mais Éric Gingras précise que le niveau de confiance entre les travailleurs et Québec est au minimum. «Nous allons continuer à marteler que l’éducation est un investissement et non une dépense. Je ne peux présumer du résultat du vote de ratification des offres qui se tiendra du 14 au 19 janvier prochain, mais nous nous engageons à continuer à mettre le bien des jeunes avant tout le reste. Le climat de travail devrait donc être bon dans les écoles.»

Soulignons enfin que le mouvement Protégeons l’école publique a annoncé qu’il a l’intention de poursuivre ses activités cet hiver, ce qui indique que le conflit n’est pas complètement terminé.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer